La Mémoire

A pemière vue, Biviers n'a pas laissé beaucoup de traces dans l'Histoire.
Cicéron n'en parle pas dans ses fameuses lettres, pas plus que le gouverneur
de la Gaule Lucius Munatius Plancus, ni même Stendhal.
Ni Rousseau, dans ses lettres à M. de Franquières, ni de Gallier,
dans son étude sur les archives de Franquières, ne citent le nom de Biviers ...
Le village est-il aussi obscur autrefois ?
En remuant un peu la cendre des souvenirs et la poussière des parchemins jaunis,
on trouvera de nombreuses empreintes laissées par nos prédécesseurs
sur la terre que nous occupons.

Pour raviver la mémoire, on compulse les archives, on visite musées et châteaux, on scrute les ruines... ou – plus facilement – on visite les cimetières.

Visite de l'ancien cimetière de La Tronche programmée en avril et en septembre, pour les Journées du patrimoine.
Au cimetière St-Roch de Grenoble, se déroule plusieurs fois par an une visite sur un thème différent : les maires, les peintres, les gantiers, les sculpteurs, les religieux, les industriels et scientifiques ...

Les samedis proches du 8 mai et du 11 novembre à 14h30, visite sur les tombes des résistants de 40-44 et des victimes du nazisme.

Visite du vieux Grenoble, sur les traces de Fourier et des Champollion, lors des journées du patrimoine.
Visite possible du cimetière de Biviers.
Toutes ces visites sont gratuites et sans inscription préalable.
Accueil Sentier des huguenots Page précédente Continuer